Quand on n'est pas au bout de ses surprises. [PV Léon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Masters
Yens : 5752
MessageSujet: Quand on n'est pas au bout de ses surprises. [PV Léon]   Mar 14 Oct - 21:02

L'astre solaire pointait lentement le bout de son nez lorsque Minami se leva. Elle réunissait actuellement tous les symptômes du mauvais réveil : cernes, chevelure en bataille, mauvaise haleine et tenue débraillée, comme si qu'elle sortait tout juste d'une guerre. Cependant, le champ de bataille était localisé dans un lieu imaginaire, au sein d'un monde infini dans lequel nous plongions chaque nuit. L'univers des songes avait accueilli une des plus grandes bataille qui soit. L'affrontement entre une jeune femme et ses pires cauchemars, pour que cette première se fasse au final réveiller par une pénible et redondante sonnerie.

♦ Silence.

Une des mains filiformes de la demoiselle retomba avec une certaine violence légère sur le réveil-matin qui se tut aussitôt. Minami grimaça puis écarquilla les yeux face à l'heure que l'appareil affichait. Sept heure et quarante cinq minutes. Il ne lui fallait guère être en retard. C'est pour cette raison que l'étudiante se leva brusquement de son lit - faisant au passage tomber un manuel ouvert qu'elle avait gardé avec elle avant de s'endormir - et alla se préparer. La jeune ne resta pas bien longtemps sous la douche et ne perdit pas plus du dix petites minutes pour camoufler ses cernes et se barbouiller du peu de maquillage qui lui était nécessaire. Elle ressortit toute fraîche des salles de bain et trompa rapidement sa chambre pour les couloirs, dans lesquels elle attendit rapidement signe de vie de ses camarades.

Était-elle en avance ? Ses iris céruléens longèrent le mur d'en face, là où se trouvait miraculeusement une horloge murale. Huit heure trente-sept. Pour sûr qu'elle était en avance ! Le premier cours ne commencera que d'ici une vingtaine de minutes, tout au plus. Minami soupira et s'adossa au mur opposé à celui de l'horloge, se laissant glisse contre celui-ci pour s'asseoir à même le sol, ayant cependant veillé à ce qu'aucun détritus ne s'y trouve. Puis elle arrangea sa jupe de façon à éviter tous regards indiscrets de la part qu'un quelconque arrivant. Ses yeux basculèrent à gauche, puis à droite. De ce dernier côté s'avançait quelqu'un. Étrange. La demoiselle aurait pourtant juré que personne d'autre de sa classe n'aime se pointer en avance. Se recroquevillant sur elle-même, la blanche murmura :

♦ Un type qui sort de colle, à tous les coups. Humpf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masters
Yens : 5927
MessageSujet: Re: Quand on n'est pas au bout de ses surprises. [PV Léon]   Mar 14 Oct - 23:31

Pour une fois - rien que pour une fois. N'exagérons rien, Léon n'allait tout de même pas commencer à apprécier les grasses matinées. A vrai dire, cela n'était rien d'autre que du temps perdu pour lui - il aurait préféré rester au lit. Non pas à cause des cours, bien qu'il s'en serait volontiers passé, mais tout simplement parce qu'il avait du effectué une heure de colle avant même le début des cours. Autant, pendant ces heures, il pouvait s'occuper, écrivant plus ou moins ce que disait le professeur et discutant allègrement avec ses voisins, autant les heures pendant lesquels il était collé lui paraissaient longues et ennuyeuses. On lui donnait de surcroît un travail à effectuer, travail auquel il tentait mollement de s'intéresser, tout en rendant un vague brouillon à la fin, ce qui avait tendance à aggraver son cas. Cette fois-ci, il avait été envoyé en retenue pour n'avoir tout simplement pas fait ses devoirs à de multiples reprises. A vrai dire, la matière ne l'intéressait guère, mais son professeur n'avait pas été du même avis et l'avait donc puni. Et voyant son manque de motivation, il avait décidé de le relâcher un peu avant le début des cours, non sans lui avoir encore adressé de sévères remontrances.

Léon s'était d'abord dirigé d'un pas lent vers l'extérieur, mais ne voyant aucune tête connue s'était rabattu vers le premier étage, en direction de la salle où aurait lieu son premier cours de la journée. A vrai dire, il n'avait plus aucune motivation. Il ne rêvait que d'un chocolat chaud accompagné d'une petite pâtisserie, n'ayant pas vraiment pris le temps de manger auparavant. Le jeune homme avait tout juste pris le temps d'enfiler un jean, un haut à manches courtes ainsi que sa veste, avant de filer à sa retenue. Comble de l'exaspération, il avait oublié de recharger son portable, si bien qu'il ne pouvait pas écouter de musique et que son casque n'était rien de plus qu'un simple élément décoratif. La journée commençait donc bien mal et le garçon se demandait comment est-ce qu'il allait pouvoir se rattraper.

Il aperçut un peu plus loin une forme blanche - presque un fantôme. A vrai dire, personne ne venait aussi tôt devant les salles de classes. Mis à part cette bien étrange apparition - qu'il finit par reconnaître: une jeune fille de sa classe, aux cheveux couleur neige, et à l'air toujours sérieux. Léon avait un jour eu l'envie stupide de lui balancer un pot de peinture dessus, juste pour voir si il serait absorbée par toute cette blancheur. Mais la demoiselle n'aurait sans doute pas apprécié, et qui plus est cela ne se faisait pas. Elle était plutôt mignonne bien qu'ayant l'air parfois un peu froide. Peut-être une conséquence de toute cette blancheur. A vrai dire, il ne lui avait jamais réellement parler, ne voyant pas l'utilité de briser la glace. Peut-être était-ce là l'occasion ?
Léon s'approcha donc de la jeune file - Minami ? Un prénom typiquement japonais et aucunement de chez lui en tout cas - et lui adressa un sourire amical tout en s'asseyant à ses côtés:

- Déjà là ? Tu es tellement impatiente d'aller en cours ? Ou tu as été toi aussi en retenue ? Enfin.. ça ne te ressemblerait pas trop. Tu m'as l'air bien trop sage et sérieuse pour cela.

C'était bien là le genre de Léon. Venir aborder les gens sans aucune gêne, leur disant ce qui lui passait par la tête, sans vraiment réfléchir à ses paroles. Et si cela vexait l'autre, tant pis. Autant dire que ce genre d'attitude ne plaisait pas à tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masters
Yens : 5752
MessageSujet: Re: Quand on n'est pas au bout de ses surprises. [PV Léon]   Mer 15 Oct - 1:38

Minami se fit attentive à l'arrivée de l'inconnu. Inconnu qui devînt peu à peu une connaissance. Oui. Il s'agissait de ce garçon, celui qui avait tendance à se faire remarquer par ses absences spirituelles durant le cours. Un pro de l'assiduité que voilà ! Comment s'appelait-il, déjà ? La demoiselle avait le prénom du garçon sur le bout de la langue. Après quelques tentatives désespérées, elle le retrouva. Léon. Non seulement ce n'était pas japonais, mais les enseignants avaient tellement recours à l'appel de ce jeune homme qu'il était assez aisé de se retrouver avec ce prénom dans la tête au bout d'une seule et unique journée.

Il sourit et s'assit, sans même adresser une salutation, aussi simple soit-elle. Minami arqua un sourcil et sortit aussitôt de ses pseudos-songes. Comment devait-elle prendre la remarque du garçon ? Cela rassemblait fortement à une critique. La blanche eût envie de soupirer un bon coup mais s'en abstînt, de peur de paraître antipathique bien qu'elle devait l'être aux yeux de cet être. Ainsi était la façon dont on la voyait ? Terne, sans personnalité, froide, silencieuse et assidue ? Peut-être que la moitié de ces adjectifs étaient vrais. Quant à certains... cela restait à prouver. Piquée au vif, l'étudiante plongea ses deux azurs dans les pupilles du garçon, et ce avec insistance. On aurait dit qu'elle essayait de le sonder.

♦ Si tu le dis. Je n'ai simplement jamais été collée, par rapport à d'autres. Elle haussa les épaules et releva les yeux au ciel, ou plutôt au plafond. Réfléchis. On se serait croisés je pense, si j'avais été collée aujourd'hui. Mais toi, n'as-tu rien à faire durant ces quelques minutes ? Arriver en retard ne doit pas te déranger, et je doute que tu sois venu pour flirter.

Qui sait ? Les autres avaient parfois des pensées bien étranges. Cette hypothèse ne se confirmait que davantage avec Léon. Ses méthodes de réflexions et ce qui en découlait... tout cela échappait au sens commun de Minami. Comment pouvait-il être aussi détendu vis-à-vis de sa scolarité ? Après tout, il n'y avait que son avenir, de mis en jeu. Mais qu'à cela ne tienne. Il ne s'agissait que d'une mauvaise fréquentation. C'est ce que diraient un bon nombre de parents. Pour Minami, il en était autre. Ce garçon était simplement égaré. Ou bien idiot, cela restait au choix. Brièvement, les yeux de la belle roulèrent, jetant ainsi un regard en coin, ne laissant que transparaître la plus grande neutralité qui soit. Puis elle remit en question toute cette situation, la présence du garçon ici, mais aussi la sienne. Il est vrai que prendre tant d'avance était assez inutile en soit, surtout si c'était pour attendre dans les couloirs.

♦ Et puis... je fais ce que je veux. C'est mon choix. Tu n'espères quand même pas que je change pour tes beaux yeux ? N'importe quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masters
Yens : 5927
MessageSujet: Re: Quand on n'est pas au bout de ses surprises. [PV Léon]   Mer 15 Oct - 20:38

Et lui qui avait peur de s'ennuyer avant que le cours ne débute ! Voilà qu'il venait de rencontrer une demoiselle fort intéressante. Sa réaction immédiate l'avait à la fois surpris et ravi, si bien que Léon se dit qu'il allait devoir revoir son jugement sur sa camarade. Peut-être allaient-ils pouvoir s'entendre avant qu'ils ne doivent pénétrer dans la salle de cours ? Ou au contraire, se déchirer sur des points de vue divergents ?
Souriant, Léon approcha son visage de celui de la jeune fille, qui montrait tous les signes d'une certaine exaspération - à moins que cela ne soit une nouvelle manie bien étrange des japonais, dont il avait parfois bien du mal à comprendre le sens. Il planta à son tour ses yeux dans ceux de glace de Minami, sans même sourciller, tout en répondant d'un ton amusé:

- Et là, mes beaux yeux n'arrivent toujours pas à te convaincre de changer ? D'accepter le fait qu'il y a des choses bien plus intéressantes que de rester ainsi devant une salle de classe, seule ?

Le jeune homme se recula, ne voulant pas gêner sa camarade, et s'adossa un peu plus confortablement contre le mur, croisant les bras derrière la tête. Ils étaient toujours seuls dans ce couloir, malgré l'heure qui avançait peu à peu, et Léon hésitait toujours. Aller ou ne pas aller à ce fichu cours ? La présence de la jeune fille le faisait un peu hésiter. Oh, elle pouvait dire à leur professeur qu'il avait choisi intentionnellement de ne pas venir, cela ne le dérangeait pas. Il aurait peut-être une nouvelle heure de colle, voilà tout. Mais ne pouvait-il pas tenter de faire changer la jeune fille d'avis ? De corrompre cette neige si pure ? Tout en se faisant ainsi un nouveau compagnon lorsqu'il séchait les cours. Certains de ses amis se faisaient de plus en plus frileux, disant qu'ils devaient suivre les cours et avoir de bonne notes. Cela avait quelque peu dégoûté le weaponmaster, qui avait décidé de poursuivre ses petites activités seul. Ce qui commençait à l'ennuyer peu à peu, ayant déjà vu la plupart des coins intéressants de la ville.
Aussi, il tourna légèrement la tête vers la jeune fille, avec un sourire plus grand encore:

- Des choses plus intéressantes que ce cours je dirais même ! Je suis dans un bon jour, et te fais l'immense honneur de t'inviter à sécher ce cours en ma compagnie. Au programme: visite d'une pâtisserie. Je n'ai pas encore réfléchi à la suite mais... je te promets que se sera plus intéressant que ce que tu vas faire dans les prochaines heures.

Il ne savait trop si sa proposition allait convaincre la jeune fille. En tout cas, il allait sans doute devoir lui proposer d'autres arguments afin qu'elle daigne le suivre. Car c'était là son nouvel objectif: persuader la demoiselle de la suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masters
Yens : 5752
MessageSujet: Re: Quand on n'est pas au bout de ses surprises. [PV Léon]   Jeu 16 Oct - 11:13

Plissant tout d'abord ses azurs puis les écarquillant, Minami resta sceptique durant de longues secondes face aux agissements de son interlocuteur. Qu'essayait-il de faire ? Et pourquoi ? Qu'est-ce que ça lui apporterait ? Tant de questions auxquelles la demoiselle ne sut pas répondre. Pourtant, elle restait sûre d'une chose : il n'avait pas tort. Attendre ainsi l'arrivée des cours dans la solitude et l'ennui, ce n'était peut-être pas la chose la plus intelligente à faire. Néanmoins, accepter l'évidence était quelque chose d'un peu plus dur pour elle. Pour une quelconque raison, elle ne voulait pas avoir tort. Cette persistance était-elle réellement louable ? Non. Mais au moins, ça l'avait aidée à cacher son manque soudain d'assurance provoqué par ce rapprochement.

Une fois son camarade éloigné, Minami put soupirer, comme si qu'elle extériorisait déjà tout ce qu'on venait de lui dire. Les minutes passaient, si bien que les autres élèves ne devraient pas tarder à arriver. Si ce type avait voulu s'éclipser, il l'aurait sans doute fait plus tôt, histoire de croiser le professeur par mégarde. Il attendait quelque chose de la part de la blanche, c'était indéniable. Cette dernière cogita longtemps sur le pourquoi du comment, à un tel point qu'elle fut spirituellement absente durant quelques secondes. Cet état aurait pu se prolonger plus encore si elle avait été seule. Bien heureusement, quelques mots suffirent à la ramener sur terre.

• Sécher les cours ? Avec toi ? Elle crut presque à une plaisanterie, si bien qu'un sourire se traça sur ses lèvres sans même qu'elle ne s'en rende compte. Plus intéressant, je pense bien. Mais si je ne l'ai jamais fait, ce n'est pas pour rien. Je n'ai pas envie d'envoyer en l'air ma scolarité.

Minami oublia de mentionner un fait. En réalité, ce passage à la pâtisserie l'intéressait. Non pas qu'elle soit gourmande ou quelque chose du genre. Mais elle fut tellement obnubilée par un éventuel retard qu'elle en oublia de déjeuner. Furtivement, ses yeux s'abaissèrent pour se poser sur son ventre. Maintenant que quelques images s'étaient immiscées dans son cortex cérébral, l'étudiante avait l'impression d'avoir un trou dans l'estomac, un trou qu'il fallait combler. Une sensation affreuse qu'est la fin, en somme. Pourtant, elle refusa de l'admettre. Jusqu'à ce que son ventre émette un son trompeur, en tout cas. Elle rougit, gênée, et passa rapidement ses bras autour de ses genoux qu'elle rapprocha de son buste, comme pour compresser le crieur afin qu'il se taise. Malheureusement, les chances pour que ce soit passé inaperçu sont très basses, voire inexistantes.

♦ Et puis franchement... Sécher pour se goinfrer ! T'as pas mieux ? Je ne te suivrai pas, disait-elle, pourtant envieuse. Autant détourner la conversion, pensa-t-elle.De toute façon, pourquoi moi ? Il y a bien d'autres gens. Je vais réellement commencer par croire que tu en as précisément après moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Masters
Yens : 5927
MessageSujet: Re: Quand on n'est pas au bout de ses surprises. [PV Léon]   Sam 18 Oct - 17:41

Léon écouta la demoiselle en haussant les sourcils, sentant qu'il approchait peu à peu de son but, alors que le temps pressait. Au vu de l'importance que la jeune fille accordait aux cours - comme si louper pour une fois un cour allait la précipiter dans les abysses de la médiocrité. Lui-même s'en sortait, même si parfois c'était bien juste, alors qu'il n'allait pas à tous les cours. - sitôt que leur professeur ferait son apparition qu'elle serait déjà assise dans la salle, prête à écouter goulûment ce qu'il avait à leur dire. Le jeune homme n'avait rien contre cette attitude, chacun faisant ce qu'il voulait, mais il ne comprenait pas cette attitude. Ils étaient jeunes, autant en profiter, non ?
Mais avant de tenter de lui asséner ses derniers arguments, le garçon décida de clarifier la situation. Il ne voulait pas que sa camarade imagine quoi que se soit. Il n'était pas vraiment intéressé - certes, elle était mignonne, un peu particulière, mais il ne la connaissait pas encore, son caractère semblant pour le moment bien mal accordé au sien - et ne cherchait rien de plus qu'une compagne provisoire afin de sécher les cours. Aussi fit-il avec un air un peu ennuyé:

- Après toi ? Ne t'accorde donc pas autant d'importance. Si un ou une autre élève avait été présent ici, à ta place, je lui aurais sans doute fait la même proposition. Tout ce que je cherche, c'est un compagnon temporaire.

Léon lui tira ensuite la langue à la demoiselle, afin d’accentuer ses propos, et rajouta:

- Enfin, c'est toi qui vois. Je ne pense pas que tu risques de louper ta scolarité pour un petit cours en moins. Et ton estomac a plutôt l'air d'accord avec moi. Tu n'aimerais pas manger des petits gâteaux avec des fruits ou de la crème ? Ou alors l'un de vos trucs typiquement japonais ?

Le jeune homme avait un grand sourire aux lèvres, prêt à détailler toutes sortes de choses à la jeune demoiselle afin de lui donner envie de l'accompagner. Et dans le cas contraire, nul doute que l'heure qui allait suivre serait un supplice pour la demoiselle. Autour d'eux, des élèves commençaient à arriver, regardant parfois avec un air intrigué le duo. Cela ne gênait pas Léon - à vrai dire, il adorait être au centre de l'attention - et il se releva doucement, s'étirant au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Guardians
Yens : 6501
MessageSujet: Re: Quand on n'est pas au bout de ses surprises. [PV Léon]   Mer 10 Déc - 17:00

RP classé dans les archives, pour le reprendre vous pouvez toujours envoyer un message à un administrateur ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand on n'est pas au bout de ses surprises. [PV Léon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on n'est pas au bout de ses surprises. [PV Léon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» joyeux noel et bon bout d'an !
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Gotaï :: Une pause ? Un jeu ? :: Vieux coffre :: RP's abandonnés-