Baby-Sitter (peu) motivé ! -Mission-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Masters
Yens : 5539
MessageSujet: Baby-Sitter (peu) motivé ! -Mission-   Dim 11 Jan - 17:17

VOTRE TITRE

Baby-sitting ♪
Mission

Ce quartier. J'y étais déjà venu, je m'en souviens. C'était un quartier normal, comme on en trouve beaucoup à Tokyo. Mais c'est dans ce quartier que ma vie de magicien peu expérimenté avait commencé. Je m'en souviendrais toujours... Mais bon, à la différence, que cette fois-ci, je n'étais pas là pour parler de Gotai, ni pour la rejoindre ou quoique ce soit... Je voulais de l'argent. Et outre ce système bizarre qu'ils avaient conçus, au bahut pour gagner un truc du genre 4 ou 5 yens, par je sais pas quel moyen, pour vous dire, je devais m'en servir tellement rarement, qu'arriver à 300 yens, c'était la joie, il me fallait vraiment de l'argent. Et ce fric, j'allais le trouver dans les petites annonces... Revenons donc à la veille.

Je vous passais les annonces qui demandais des préparatifs d'un mariage ou retrouver je sais pas quoi, je préférais savoir à quoi j'allais avoir à faire. Alors, c'est vrai que dis comme ça, j'allais devoir m'armer d'un courage de titan pour vaincre le dernier ennemi encore vivant d'un monde sans pitié, qui cherche à tout prix à nous éradiquer d'un monde ou la pitié n'est plus, et ou le seul moyen de vaincre est la patience infinie et indiscutable : des mioches. Ouais, j'allais garder des enfants. Même si ce n'était pas mon objectif premier, ou monb but précis dans la vie, j'allais quand même tenter de faire quelque chose de potable.

Et c'est en révisant mes morceaux sans ampli ni rien, avant l'arrivée de mes voisin de chambre, à qui je n'adressais jamais la parole. Enfin, réviser... C'est un bien grand mot. Je rejouais vite fait des morceaux suscptible de plaire à des gosses de tout âges. J'en avais déjà une bonne dizaine, et en cas, j'improviserais, ce n'est certainement pas ça qui me dérangerait. Mais j'avais le même problème de l'ampli. Je n'allais pas non plus aller voler ceux des autres, ou à chaque prendre celui de Lucia, donc, j'irais sans doute au magasin de guitare du coin, demandant un ampli d'urgence, sous risque de.. Probable fin du monde, enfin, je sais pas, j'improviserais.

Bon. Après être sorti de la douche, lors de ce jour de vacances mérité, et après m'être habillé d'une manière convenable, c'est-à-dire, rangers qui était cachées par mon jean bleu délavé, T-shirt et chemise à carreaux noir et blancs, je cherchais en vain ma guitare électrique, avant de la retrouver sous le plumard d'un de mes colocataires... Marrant, tiens. Je la pris donc, passa un bref coup dessus au chiffon, avant de la mettre dans mon habituelle "housse-qui-n'en-n'était-pas-vraiment-une-mais-que-je-considérais-comme-telle", et je sortis de ma chambre, déscendant les escaliers de l'établissement, et arriva en bas. Ce fut bref, rapide, mais il me manquait quelque élements.

Après avoir repris en note l'adresse de la famille où je devais aller, je sortis, passant par les centres commerciaux de Tokyo. Il était encore très tôt, et je pense que j'avais malgré tout du temps devant moi, avant d'y arriver, à l'heure. Je passais par le premier magasin de musique que je vis. Et j'étais tombé sur la personnification de Dieu ! Veste à patch de groupes d'années 70-80, coupe de cheveux de Tommy Iommi, et tatouage d'un câble jack, juste... Magnifique ! J'étais tombé sur mon amant, il n'y avait pas à dire. J'entamais la conversation avec lui, faisant part de mon problème. Et vous savez comment convaincre un bon musicien ? En lui parlant de musique qu'il aime. Et comme je suis un espèce d'enfoiré de baratineur à deux balles, il accepta exceptionnellement, de me prêter un ampli portable, qui marchait une fois sur deux, et qu'il ne pourrait de toute façon par revendre. Et c'est en l'allumant que je compris pour il ne pourrait pas le revendre : un grésillement constant se faisait entendre. Bon, pas grave, je trouverais bien un moyen de retirer ce bruit fort inssuportable.

Me retrouvant avec un ampli à moitié cassé, qui devait bein avoir une vingtaine d'année, et un sac avec une guitare électrique forte usée, mais pas trop, j'étais parré pour cette périlleuse péripétie qui était de garder des jeunes enfants, probablement turbulent, pour... Un temps indeterminé ! J'avais prévenu mon arrivée, il ne me restait plus qu'à me présenter devant chez eux !

Finalement, je fis mon apparition dans ce quartier, nommé ... En fait, j'ai oublié. Mais bon, c'est ce fameux que je ne pourrais oublier, de toute façon, donc bon. Bien sûr que je m'en souviendrais toute ma vie. Je sonnais donc à l'adresse de la maison, et dit à l'interphone, d'une manière assurée, et convaincante (mais pas trop, pour pas faire crâneur) :

« - Bonjour, je suis là pour que garder les enfants. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Baby-Sitter (peu) motivé ! -Mission-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entretien avec ma future baby-sitter [pv Charlotte]
» Baby-sitter, courage !
» Une tête de piaf' arrive ♪ || Diaval Feathers, étoile, rêveur et baby-sitter à temps plein
» Recrutement d'une baby sitter
» cherche nounou ou baby sitter (majeure)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Gotaï :: La ville de Tokyo :: Quartier traditionnel-